Loading...


Autres enseignements



Vous êtes étudiant(e) ou praticien(ne) en sexologie, et intéressé(e) par des formations post-DIU ou de perfectionnement pour votre pratique. Un ensemble de stages, congrès, formations ou supervisions de cas, effectués dans chaque région autour des enseignements universitaires de sexologie puvent vous être proposés.

Vous trouverez bon nombre de ces formations sur le site de l'AIUS, dans l'espace congrès. Certains centres de formation au DIU proposent également des groupes de supervision ou de perfectionnement. (se renseigner auprès des enseignants)

Les GDT vont être réactualisés pour permettre ce perfectionnement Post-Diu sous la direction du Pr Eric Huyghe.

Voici quelques enseignements proposés:


Ecole de maïeutique Marseille


DESU PRISE EN CHARGE DE LA PATHOLOGIE PELVI-PERINEALE DE LA FEMME

Objectifs : Identifier et prendre en charge des troubles pelvi-périnéaux. Réaliser rééducation périnéo-sphinctérienne.

Public concerné :
Titulaires d’un diplôme français de sage-femme ou étrangers titulaires d’un diplôme équivalent Candidats jugés aptes à suivre l’enseignement par les enseignants responsables.
Nombre de participants :
de 20 à 30 maximum.
Particularités du programme :
98 heures d’enseignements théoriques
22 heures d’enseignements pratiques : étude de cas cliniques, ateliers avec pratique ajustée Tutorat à distance et sous forme présentiel lors des 3 modules
Intervenants :
Gynécologues, gynécologues-obstétriciens, sagesfemmes, kinésithérapeutes, psycho-sexologues, radiologue, urologue, gastro-entérologues…

Ce DESU est reconnu par le Conseil National de l’Ordre des Sages-Femmes.

Voir le programme



Paris-Sorbonne

Formation en sexoanalyse « Travail sur l’imaginaire érotique ».

Paris Sorbonne
6 et 7 avril 2018

La sexoanalyse est à la fois une théorie du développement sexuel et une approche thérapeutique spécifiquement conçue pour le traitement des troubles sexuels.

L’imaginaire sexuel est l’outil privilégié de ce travail sexoanalytique. L’imaginaire est plus vrai que la réalité, et depuis la première production d’images née de l’émerveillement (Aristote) jusqu’aux confins de notre imaginaire sexuel, tout raconte l’étrangeté sexuelle de l’homme et de la femme, le conscient et l’inconscient, le passé lointain et le réel immédiat.

C’est par l’analyse des fantasmes érogènes ou antiérogènes que les patients sont amenés à comprendre le sens de leurs problèmes ainsi que les bénéfices ou les anxiétés qui s’y rattachent, puis d’utiliser cet imaginaire érotique comme expérience correctrice. La sexoanalyse est donc un modèle théorique d’investigation mais aussi et surtout un modèle thérapeutique de changement dans le traitement des troubles sexuels.

Il y a toujours une image médiatrice pour illuminer l’érotisme du patient : c’est le but de la sexoanalyse de la découvrir et de l’enrichir, puis de permettre ensuite la filiation de l’imaginaire au réel. Au cours de ce cycle de formation seront donc abordés : Les bases de la sexoanalyse, les travaux de Stoller et de C Crépault.

Les théories de l’approche sexoanalytique : spécificité de l’inconscient sexuel, identité de genre, et les critères de maturité sexuelle Le travail sur l’imaginaire érotique La lecture et le traitement sexoanalytique des principaux troubles sexuels. L’intégration de la sexoanalyse en sexologie clinique.

Jean Peyranne

En savoir plus


Paris-Sorbonne

LE DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE DE PRISE EN CHARGE DE LA TRANSIDENTITÉ

Le Diplôme Inter-Universitaire de prise en charge de la transidentité a été créé en juin 2013 conjointement par les universités Paris-Diderot Paris 7, Claude Bernard Lyon 1, Bordeaux 2 Segalen, et Aix-Marseille 2, en collaboration avec la Socié;té Française d'Etude et de prise en Charge de la Transidentité (SoFECT).

Il a pour objectifs de donner les connaissances théoriques et cliniques permettant de repérer, diagnostiquer et orienter les personnes présentant des troubles de l'identité de genre et de connaître leur prise en charge.

Les titulaires de ce diplôme pourront se prévaloir d'une formation qui pourra leur permettre de figurer sur la liste des professionnels susceptibles de participer aux réseaux de soins.

Sont admis à s'y inscrire tous professionnels de santé, médecins ou non-médecins, en situation d'aide thérapeutique ou de conseil, disposant déjà d'une formation initiale, et souhaitant approfondir leurs connaissances dans le domaine du genre et de ses troubles et variances, pour améliorer leur aptitude à travailler dans leur champ de spécialisation autorisé par leur diplôme délivré en France.

Le DIU est ouvert au titre du développement professionnel continu aux méecins, aux infirmières, aux travailleurs sociaux, aux titulaires d'un master 2 de psychologie, sociologie ou anthropologie, aux enseignants et aux juristes. Les internes en médecine sont autorisés.

Les candidatures ne pourront être retenues qu'après envoi d'une lettre de motivation adressée au directeur régional de l'enseignement, qui seul peut délivrer une autorisation d'inscription.

L'enseignement se déroule sur une année universitaire, avec un volume global de 100 heures.

Voir l'affiche.

Voir le site de la SOFECT



Mise à jour le 09/05/2018